Cet episode de l’enfant n’est qu’un parmi d’autres, qui questionne la maternite et la filiation lors du film.

Published by prajapati8558 on

Cet episode de l’enfant n’est qu’un parmi d’autres, qui questionne la maternite et la filiation lors du film.

Notre relation mere-fils est travaillee une seconde fois.

Dans les faits, des danseurs drogues et fous de rage tentent de determiner qui les a drogue. Apres avoir jete dans le froid l’un d’entre eux (Adrien Sissoko alias Omar) etant donne qu’il etait le seul a ne point avoir bu, ils se rendent compte qu’une autre personne n’a pas bu : Lou (Souheila Yacoub). Elle ne se sentait nullement bien depuis le commencement d’une soiree. Elle s’etait isolee dans sa chambre quand Selva (Sofia Boutella) vient la retrouver. Elle lui confie alors qu’elle est enceinte. Selva a des difficultes a comprendre la nouvelle tant elle est perchee et choquee avec tout ce qu’elle a decouvert (elle vient de rencontrer une danseuse dont la tignasse ont pris feu). Une autre soeur (Mounia Nassangar alias Mounia) entre aussi dans la chambre et commence a s’en prendre a Lou. Alors que une telle derniere est au sol en train de se Realiser frapper, Selva, Afin de la couvrir, dit a Mounia que Lou est enceinte. L’effet reste contre-productif : Mounia donne un coup de genou dans le ventre de Lou, puis un coup de pied quand elle est au sol. Elle quitte ensuite la chambre et va dans la salle commune pour dire tout le monde que Lou reste enceinte. Mes danseurs realisent alors qu’elle n’a pas bu. Un couteau a la main, Lou tente de se defendre d’eux pendant qu’ils lui hurlent de se suicider. Ne tenant plus, elle s’entaille le bras et le visage.

Une nouvelle fois, la camera s’en va et laisse Lou avec le bras et la joue ensanglantes, mais ne resout jamais l’action. Notre colere du groupe n’est pas redescendue et Lou wing payant est forcement en vie, mais la camera ne s’attarde nullement sur la situation. Elle ne veut gui?re choquer outre mesure et aller trop loin.

La mise en scene des peregrinations de Selva et de celles des autres personnages se fait sous la forme de longs plans sequences. Mes coupures sont i  chaque fois brutales et inattendues en raison de leur rarete. L’interet de cette nature de mise en scene, dans des plans-sequences a hauteur de personnage, reste que le spectateur reste implique dans l’image. Les mouvements anarchiques et circulaires de la camera qui monte, descend, tourne de droite a gauche et s’incline, poussent l’identification avec les personnages en raison d’une communaute de perception. Le spectateur est l’un des membres de cette petite fete qui penche de plus et puis vers l’orgie et la reunion macabre. Selva parait comme possedee quand elle se met a courir et a danser en criant, se frottant contre le mur et repetant des mouvements dans toutes les directions. Cette danse est tel un rituel de conjuration du mal, une tentative de se liberer des serres d’la drogue, mais rien ni fait. Ni la camera, ni le personnage ne se stabilise. Tout penche et tangue. Notre geographie du lieu reste a J’ai fois confuse et claire, la localisation des personnages ainsi. Cela n’y a aucun centre d’interet ou d’action prioritaire, juste Notre deambulation, mi-effrayee mi-fascinee, des corps en mouvement. Il va i?tre impossible de prioriser, de se placer au-dessus, ainsi, d’avoir une vue d’ensemble. Le spectateur reste retourne, coince a la meme hauteur que les personnages.

Frere et s?ur

Le troisieme moment de violence sur la filiation reste l’etude que Noe fait des relations entre freres et s?urs. Effectivement, des leur interview, Taylor (Taylor Kastle) et Alaya (Alaia Al-Safir) paraissent presentes comme frere et s?ur. Taylor est tres envahissant et dirigiste dans le quotidien de sa s?ur. Cela ne souhaite pas qu’elle traine avec Omar et veut Notre garder pres de lui. Progressivement, la drogue faisant son chemin et Alaya buvant De surcroit en plus de sangria, elle se laisse charmer avec le dragueur du groupe David (Romain Guillermic) qui finira avec des eclats de verre dans le crane apres avoir ete passe a tabac via quatre autres danseurs, dont Taylor. Un coup David a terre, Taylor prend sa propre s?ur, qui tient a peine debout, a part. Cela commence a la caresser, ainsi, a etre Sans compter que qui plus est entreprenant. Trop defoncee Afin de reagir ou pour le repousser, elle se laisse faire.

Un nouvelle modi?le de retenu ainsi que maturite de Gaspar Noe est que la ou, dans ses precedents films, il aurait filme 1 viol incestueux de maniere frontale, ici rien ne depasse le stade des caresses et ces caresses ne semblent pas au centre de l’ecran. Elles apparaissent en peripheries lors d’une divagation de la camera. Le frere se reprend juste a moment et quand ils se reveillent au aussi lit le lendemain, il lui assure qu’il ne s’est rien passe et qu’il ne va falloir gui?re qu’elle en parle a leur pere. Elle a visiblement bien oublie. Une autre voie que celle de la violence parai®t etre possible, ainsi qu’une sorte de morale plus forte que la drogue, un possible frein au desir. Personne ne meurt, personne n’est viole au sein d’ Climax. Notre fin est moins brutale et intransigeante que ses autres projets.

Categories: wing connexion

0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *